Méditations

La Mort de Jésus

Jésus vint volontairement dans ce monde afin de mourir pour nos péchés.

Ecrit par GodLife on 18/04/2017
Series: Méditations

Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

Romains 5:8

La mort de Jésus n’était pas un accident.

Il vint exprès dans ce monde afin de mourir pour nos péchés. « Alors pendant que Jésus montait à Jérusalem, il appela ses disciples de côté et leur dit : ‘Nous montons actuellement à Jérusalem, et le Fils de l’homme doit être livré entre les mains des principaux sacrificateurs et les scribes. Ils le condamneront à mort et le livreront aux gentils pour qu’ils se moquent de lui, le flagellent et le crucifient. Le troisième jour il sera ressuscité.’ « Lorsque Jésus entra dans Jérusalem, la ville entière fut émue et l’on disait: ‘Qui est celui-ci?’ La foule répondit, «C’est Jésus, le prophète de Nazareth en Galilée.» "

Pendant que Jésus continuait à enseigner et à aider les gens, un complot se formait contre lui.

«La fête de Pâque et des pains sans levain devait avoir lieu en deux jours, et les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient des moyens d’arrêter Jésus et de le faire mourir, car ils avaient peur du peuple. Alors Judas alla vers les principaux sacrificateurs et les officiers de garde du temple et discuta avec eux au sujet de comment il pouvait trahir Jésus. Ils étaient ravis et se mirent d’accord avec lui de lui donner de l’argent. Il y consentit et attendait une occasion pour leur livrer Jésus au moment où la foule n’était pas là. »

La nuit avant sa crucifixion, Jésus rassembla ses disciples pour leur dernier repas ensemble.

«Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant: ‘Prenez, mangez, ceci est mon corps.’»

«Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant: ‘Buvez-en tous: car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés.’»

Après le repas, Jésus alla avec quelques-uns de ses disciples dans un lieu calme pour prier.

Après qu'il eut prié, Judas arriva «et avec lui une foule nombreuse armée d’épées et de bâtons, envoyée par les principaux sacrificateurs et par les anciens du peuple….Alors les gens s’avancèrent, mirent la main sur Jésus, et le saisirent.»

«Ceux qui avaient saisi Jésus l’emmenèrent chez le souverain sacrificateur Caïphe, ou les scribes et les anciens étaient assemblés….Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient quelque faux témoignage contre Jésus, suffisant pour le faire mourir. Mais ils n’en trouvèrent point, quoique plusieurs faux témoins se fussent présentés.

«Le souverain sacrificateur lui dit: ‘Je t’adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu.’

«Jésus lui répondit: ‘Tu l’as dit. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel.’

«Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, disant, ‘Il a blasphémé! Qu’avons-nous encore besoin de témoins? Voici, vous venez d’entendre son blasphème. Que vous en semble?’

«Ils répondirent: ‘Il mérite la mort.’»

«Là-dessus, ils lui crachèrent au visage et lui donnèrent des coups de poing et des soufflets.»

Alors ils l’emmenèrent, et le livrèrent à Ponce Pilate, le gouverneur. «Le gouverneur l’interrogea, ‘Es-tu le roi des Juifs ?’»

«Jésus lui répondit: ‘Tu le dis.’»

Pilate consentit à la crucifixion de Jésus

«Après avoir fait battre de verges Jésus, il le livra pour être crucifié. Les soldats du gouverneur conduisirent Jésus dans le prétoire, et ils assemblèrent autour de lui toute la cohorte. Ils lui ôtèrent ses vêtements, et le couvrirent d’un manteau écarlate. Ils tressèrent une couronne d’épines, qu’ils posèrent sur sa tête, et ils lui mirent un roseau dans la main droite : puis, s’agenouillant devant lui, ils le raillaient en disant: ‘Salut, roi des Juifs !’ Et ils crachaient contre lui, prenaient le roseau, et frappaient sur sa tête. Après s’être ainsi moqués de lui, ils lui ôtèrent le manteau, lui remirent ses vêtements, et l’emmenèrent pour le crucifier.

«Lorsqu’ils sortirent, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, appelé Simon, et ils le forcèrent à porter la croix de Jésus. Arrivés au lieu nommé Golgotha, ce qui signifie lieu du crâne, ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel; mais, quand il l’eut goûté, il ne voulut pas boire. Après l’avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort. Puis ils s’assirent et le gardèrent. Pour indiquer le sujet de sa condamnation, on écrivit au-dessus de sa tête: Celui-ci est Jésus le roi des Juifs. Avec lui furent crucifiés deux brigands, l’un sa droite, et l’autre à sa gauche. Les passant l’injuriaient, et secouaient la tête, en disant: ‘Toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix!’»

«Les principaux sacrificateurs, avec les scribes et les anciens, se moquaient aussi de lui, et disaient: ‘Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même! S’il est le roi d’Israël, qu’il descende de la croix, et nous croirons en lui. Il s’est confié en Dieu; que Dieu le délivre maintenant, s’il l’aime, car il a dit: ‘Je suis Fils de Dieu.’ Les brigands crucifiés avec lui, l’insultaient de la même manière.

«Depuis la sixième heure jusqu’à la neuvième, il y eut des ténèbres sur toute la terre. Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte: ‘Eli, Eli, lama sabachthani? c’est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l’esprit….Le centenier et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu … tout ce qui s’était passé, furent saisis d’une grande frayeur, et dirent: ‘Assurément, cet homme était Fils de Dieu!’»

Il semblait que Jésus avait subi l’échec suprême

-- Une mort horrible et humiliante sur la croix. Mais en faisant cela, il paya la pénalité ultime pour le péché, qui permettrait à ceux qui mettent leur confiance en lui d’être libérés. «Celui qui n’a point connu le péché il [Dieu] l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.» (2 Corinthiens 5:21). Il prit de bonne volonté la mort et le jugement que nous méritions pour nos péchés, afin que nous puissions être libérés lorsque nous recevons Jésus-Christ comme notre Sauveur.


Priez:

Cher Seigneur, aide-moi à voir combien tu veux que je vive en ta présence. Aide-moi à voir Pâques dans ma vie. Montre-moi comment vivre au-delà de ma faiblesse. Que tu sois loué pour tout ce que tu as fait pour me toucher, pour le moyen sans péché par lequel tu m’aimes, et pour le moyen non-mérité par lequel tu m’acceptes. Je suis comblé lorsque j’entends au sujet de tes œuvres. Amen.


Quelles émotions ressentez-vous en lisant l’histoire de la crucifixion de Jésus ? C’était un innocent, qui est allé à la mort POUR VOUS.

Vous Connecter

Aimez-vous?

Avez-vous trouvé ceci interessant? Inscrivez-vous pour recevoir une méditation chaque semaine.

Inscrivez-vous

Related Articles

Jésus : Une Histoire de Sacrifice

Avant sa venue sur la terre, Jésus vécut au Paradis.

Lisez plus