Méditations

Plus de Larmes

À travers votre vie, vous aurez beaucoup de raisons de verser des larmes.

Ecrit par Hope on 31/01/2017
Series: Méditations
Mots Clés: Depression, Espoir, Tristesse

Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son people, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus de deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

Apocalypse 21 :3-4

Quel était le premier son que vous avez émis dans le monde? Quel en sera le dernier? Il est bien probable que la première action que vous avez faite, c’était de pleurer. À travers votre vie, vous aurez beaucoup de raisons de verser des larmes. Et peu nombreuses sont les morts qui ne sont pas associées à des pleurs.

Comme enfant

Paul dit à ses amis corinthiens: «Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant.» (I Corinthiens 13:11). Les enfants, comment raisonnent-ils? Pas trop bien! C’est l’époque de la vie où on commence à avoir un sens du soi — et du «mien». C’est l’époque où on commence à se bagarrer égoïstement l’un avec l’autre et à se disputer l’un avec l’autre — verbalement et physiquement — au sujet des possessions ou des insultes reçues.

Que peut-on en faire? Il nous est nécessaire de dépendre de nos parents ou de notre aidant(e) familial(e) pour nous enseigner à ne pas céder aux larmes. La bible nous conseille de «[vivre] comme des enfants obéissants [à Dieu].» (1 Pierre 1:14)

Après quelques années

Être adolescent est bien difficile, même si on vous a élevé à dépendre du Seigneur. Pendant ces années-là, il est bien difficile de se souvenir de l’injonction de Proverbes: «Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse.» (Proverbes 3:5)

Comme adolescents, allant notre propre chemin, nous pleurons au sujet de l’amour romantique, de l’école, de situations familiales, de difficultés avec des amis, etc. Peut-être que, si un plus grand nombre de nous comme adolescents apprenions l’obéissance à et le respect de Dieu et de la famille, nous aurions moins de raisons de verser des larmes. Il est vrai que nous avons moins d’ennuis lorsque nous suivons la volonté de Dieu.

Au bout de la vie

Et que gagnons-nous après toutes ces décennies de travail et de conflit? Est-ce qu’il y a quelque chose sur terre qui puisse nous sécher les larmes? Dans les dernières années de notre existence, notre corps — et même notre cerveau — peuvent se détériorer tellement que la douleur peut engendrer beaucoup de larmes pour nous et pour nos proches. Dans la bible, Job remarqua que «[Dieu] ôte la parole à ceux qui ont de l’assurance; il prive de jugement les vieillards.» (Job 12:20) parce que la vraie sagesse provient de Dieu seul.

Et c’est en qui nous devons nous confier pour sécher nos larmes lorsque la fin de notre vie terrestre s’approche. Dieu nous rappelle: «… vous que j’ai pris à ma charge dès votre origine, que j’ai portés dès votre naissance ! Jusqu’à votre vieillesse je serai le même, jusqu’à votre vieillesse je vous soutiendrai ; je l’ai fait, et je veux encore vous porter, vous soutenir et vous sauver.» (Ésaïe 46:3-4)

En avançant en âge, nous pouvons regarder en arrière pour voir le fruit de notre vie: est-ce que nous l’avons passée en suivant Dieu ou bien en nous insurgeant contre lui? Est-ce que nous quitterons la terre en la rendant meilleure à cause de ce que Dieu nous a permis de faire, … ou bien avons-nous laissé davantage de gens en larmes? Au moment de notre mort, avec quel son quitterons-nous le monde?

Dieu sait-il ce que nous ressentons ?

Le verset le plus court de la bible constate: «Jésus pleura.» (Jean 11:35). Il pleura de colère. Lorsque notre Sauveur mourut sur la croix, Matthieu écrit qu’il «… s’écria d’une voix forte: … Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné?» (Matthieu 27:46). De la même manière que nous quittons cette terre avec des larmes — souvent des larmes pour un bien-aimé — Jésus lui aussi pleura devant son Père. On a prophétisé qu’il serait «homme de douleur et habitué à la souffrance…» (Ésaïe 53:3). Donc, oui, Dieu connaît bien la sensation de verser des larmes dans ce monde!

Y a-t-il de l’espoir ?

La bible nous dit: «Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire.» (I Corinthiens 15:54). C’est-à-dire que, lorsque nous nous joindrons à Dieu au Paradis, il ne nous faudra plus jamais nous inquiéter des choses de cette vie qui nous ont engendré des larmes!

Donc, se confier en Dieu — croire en ses promesses pour nous — c’est notre seul espoir. La mort, le deuil, les pleurs et la douleur de ce monde ne peuvent pas trouver leur fin avant le moment établi par la volonté de Dieu. Donc dès le moment où nous prenons notre première respiration et émettons notre premier pleur, jusqu’au moment où nous prenons notre dernière respiration et que les autres pleurent notre mort, croyons tous en les promesses de Dieu pour notre aide et notre salut!

«Ma chair et mon cœur peuvent se consumer: Dieu sera toujours le rocher de mon cœur et mon partage.» (Psaume 73:26)


Priez:

Pour rendre grâces à Dieu de se servir des larmes pour nous enseigner davantage au sujet de sa grâce.


Comment Dieu s’est-il servi de vos larmes pour vous enseigner davantage au sujet de sa grâce. Partagez votre histoire avec nous.

Vous Connecter

Aimez-vous?

Avez-vous trouvé ceci interessant? Inscrivez-vous pour recevoir une méditation chaque semaine.

Inscrivez-vous

Related Articles

Dieu Entend Votre Cœur

Vous êtes-vous jamais senti si déprimé et accablé que les paroles de prière ne se prononçaient pas ? Ou bien vous êtes-vous jamais trouvé impuissant, découragé ou même en colère contre Dieu ?

Lisez plus