Méditations

Une des paroles de Dieu : La Bénignité

Les paroles qui transforment la vie

Ecrit par GodLife on 22/05/2018
Series: Méditations
Mots Clés: Vie, La Bénignité

Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; la loi n’est pas contre ces choses.

Galates 5 :22-23

Êtes-vous reconnaissant de la bénignité chez vos amis ?

J’ai un très bon ami qui fait toujours de bonnes choses pour les gens – tondre leur gazon, les amener quelque part, prier pour eux, ou tout ce dont ils ont besoin.  Il a un esprit de sacrifice et s’intéresse toujours aux besoins des autres.  Cependant, ce mot particulier « la bénignité » a une signification supplémentaire.  C’est plus qu’être bon ou que de faire de bonnes choses aux autres.  Évidemment, la bénignité comprend ces caractéristiques, mais en réalité sa signification indique plutôt la qualité chez un croyant où il lui faut faire quelque chose de difficile dans la vie d’un autre.  Par exemple, il y avait une fois où Jésus a expulsé les changeurs et les vendeurs du temple.  Ils avaient transformé la maison de Dieu en ce que Jésus appelait « une caverne de voleurs », et ils représentaient mal Dieu.   En réalité, ils volaient au peuple de Dieu qui était venu à Jérusalem pour adorer Dieu et lui offrir des sacrifices.  Donc, Jésus les a expulsés du temple.  Il a absolument eu raison de le faire, c’était une bonne chose.  Considérez donc ce mot « la bénignité » comme l’action de simplement bien faire les choses comme il faut.  Ce n’est pas la liberté de simplement décrire verbalement toute mauvaise chose que nous voyons chez un autre, mais c’est plutôt la qualité chez un croyant où il est capable, de bonne volonté, de confronter les choses qui sont évidemment mauvaises chez un autre croyant lorsque Dieu lui ouvre la porte pour lui en parler. 

Je croyais que « la bénignité » c’était simplement faire de bonnes choses aux autres.  

Il y plusieurs années, il y avait un jeune couple qui fréquentait mon église et qui sortaient ensemble et voulaient se marier.  Donc ils m’ont demandé de les marier.  Cependant, pendant les séances de conseil avec eux, j’ai découvert qu’ils vivaient ouvertement ensemble en pleine immoralité.  Donc, je leur ai dit que cette situation n’était pas ce que Dieu voulait pour leur vie.  Ce n’était pas la façon de démarrer un mariage centré sur Dieu.  Je leur ai dit que je ne les marierai pas avant qu’ils cessent de vivre ensemble pendant au moins 6 mois pour démontrer leur repentance personnelle et leur obéissance à Dieu.  Malheureusement ils ont refusé et sont allés à une autre église et ont réussi à trouver quelqu’un d’autre pour les marier.  Ce que j’ai dit m’était difficile, mais c’était la bonne chose à faire, bien qu’ils ne voulurent pas accepter mon conseil.  L’Apôtre Paul nous avertit en 1 Corinthiens 5 :11 : « … ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui se nommant frère, est impudique. »  Il y a des fois où Dieu nous appellera comme ses enfants à confronter des problèmes difficiles chez des autres.  Évidemment, nous ne pouvons pas changer les gens, mais Dieu se sert souvent de nous pour avoir un impact dans leur vie. 

Est-ce qu’il m’appartient vraiment de confronter des problèmes difficiles chez des autres ? 

Les gens qui ont le caractère de Christ sont ceux qui comprennent qu’être son disciple n’est pas toujours facile.  Parce que nous aimons vraiment les gens, cela veut dire qu’il nous faut de temps en temps leur parler des situations dans leur vie qui sont difficiles à confronter.  Si un parent chrétien avait un enfant qui faisait quelque chose de mal, il devrait lui en parler parce que le parent aime l’enfant.  Les gens que j’admire le plus sont ceux qui, de bonne volonté, me parlent des domaines de ma vie que je dois régler.  J’étais dans une réunion il y a plusieurs années et j’ai dit quelque chose concernant quelqu’un que je n’aurais pas dû dire.  Le lendemain matin, un des autres croyants qui était lui aussi à cette réunion m’a parlé de ce que j’avais dit.  C’était la bonne chose à faire, et je l’aime profondément pour son amour pour moi et pour sa volonté de m’aider à voir un domaine de ma vie que je devais corriger.  Romains 15 :14 dit la même chose de cette façon :  « … je suis moi-même persuadé que vous êtes pleins de bonnes dispositions, remplis de toute connaissance, et capables de vous exhorter les uns les autres. » 

Dans ce verset, Paul fait la connexion entre « être pleins de bonnes dispositions » et « capables de vous exhorter les uns les autres. »  « Exhorter » veut dire « avertir, rappeler, prévenir, et réprouver gentiment ».  Donc, ce que ce verset nous encourage à  faire, c’est à être plein de bénignité et forts à la fois.  Quel grand privilège nous avons de pouvoir traiter les gens avec bénignité et honnêteté à la fois.  Au final, ils vous aimeront pour votre honnêteté avec eux.  Ils vous remercieront pour avoir suffisamment d’amour pour eux pour confronter les différents domaines de leur vie qui ont besoin de correction.  Soyez bienveillant, soyez gentil, soyez grâcieux – et Dieu sera à l’œuvre à travers vous. 


Priez:

Seigneur Jésus, aide-moi à trouver des moyens dans ma vie par lesquels je pourrais vraiment être un bon ami pour les autres.  Aide-moi à ne pas avoir peur de leur parler des domaines de leur vie qui pourraient avoir besoin de correction et à être ouvert moi-même à leurs paroles concernant le même sujet chez moi.


Suis-je suffisamment fort spirituellement pour aider quelqu’un d’autre, ou y a-t-il des domaines dans ma vie qu’il me faut corriger avant d’être capable d’aider un autre de cette manière ? 

Vous Connecter

Aimez-vous?

Avez-vous trouvé ceci interessant? Inscrivez-vous pour recevoir une méditation chaque semaine.

Inscrivez-vous